04/08/2006

Lectures de vacances

Les vacances étant un moment propice à la lecture, voici les livres que nous avons compulsés durant notre quinzaine française :

"Une imposture française" de Nicolas Beau et Olivier Toscer, Les Arènes, 2006.

 
"Jean Jaurès" de Jean-Pierre Rioux, Perrin, 2005.
 
 
"L'élan démocratique dans l'Athènes ancienne" de Jacqueline de Romilly, de Fallois Eds, 2005.
 
 
"Sieyès: La clé de la Révolution française" de Jean-Denis Bredin, de Fallois Eds, 1988.

31/07/2006

Retour de vacances

Rentrant de vacances ce vendredi 28 juillet, j'ai été rapidement remise dans la « bain » préélectoral namurois : perquisitions, échanges d’amabilités entre candidats socialistes par voie de presse, blogs ou courriers électroniques. Je me demande si certains sont encore capables de dépasser les exigences de leur ego pour offrir aux citoyens de notre ville un projet basé sur les valeurs du socialisme : la solidarité et la défense des plus faibles par plus de justice sociale.

La pensée du jour :

 

"N'ayant pas la force d'agir, ils dissertent." (Jean Jaurès)

 

11/07/2006

Questionnaire de Proust

Le principal trait de mon caractère ? Terriblement volubile mais tenace.

La qualité que je désire chez un homme ? Ce que je dois encore découvrir.

La qualité que je désire chez une femme ? L'indulgence face à mes fautes.

Ce que j'apprécie le plus chez mes amis ? Leur accueil à n'importe quelle heure.

Mon principal défaut ? Etre incapable de dire non.

Mon occupation préférée ? Lire et regarder grandir mes enfants.

Quel serait mon plus grand malheur ? Perdre un enfant.

Le pays où je désirerais vivre ? Je le cherche encore.

La couleur que je préfère ? Toutes, l'une après l'autre selon mes humeurs.

L'oiseau que je préfère ? L'albatros.

Mes auteurs favoris ? Stefan Zweig, Amin Maalouf.

Mes héros de fiction ? Bérenger, le héro de "Rhinocéros" (Ionesco)

Mes héroïnes de fiction ? Antigone

Mes héros dans la vie réelle ? Les résistants.

Mes héros dans l'histoire ? Jean Jaurès.

Le fait militaire que j'admire le plus ? Aucun.

La réforme que j'estime le plus ? Le droit de vote.

Le don de la nature que je voudrais avoir ? L'éloquence

Comment j'aimerais mourir ? Brutalement.

Fautes qui m'inspirent le plus d'indulgence ? Les infidélités

Une devise ? Ni dieu, ni maître.