14/09/2006

Une vie, des rencontres – épisode 4

En septembre 2002, me voilà enfin désignée à l’Athénée Madeleine Jacquemotte dans un place vacante, la nomination se profilait à l’horizon. J’ai reçu cette bonne nouvelle alors que j’étais encore en repos d’accouchement, Léa, une merveilleuse et turbulente enfant, avait rejoint le cercle familial le 9 août. En janvier 2003, j’était enfin nommée pour un horaire complet dans cette école que certains (dont le Ministre libéral Hazette) auraient voulu transformer en « école des caïds ». Avec la nomination, la possibilité d’introduire une demande de mutation vers une autre école s’ouvrait à moi. Après une année très agréable à l’ITCF de Huy (l’Agri), je suis arrivée à l’Athénée de Jambes en septembre 2004.

L’année 2004 fut aussi celle d’une seconde aventure électorale (après les provinciales de 2000) pour mon mari, avec l’élection au Parlement européen. Trois mois de folie où nous nous sommes peu vu. Les 23.767 voix de Joël étaient insuffisantes pour décrocher un siège mais son résultat reste néanmoins un des plus beau score jamais atteint par un candidat socialiste namurois depuis 1979.

En cette année 2006, une nouvelle rencontre : celle de Frédérique Toussaint et sa proposition de me voir participer à la campagne communale, une nouvelle aventure débutait.

Les commentaires sont fermés.